Mademoiselle K : l’artiste dévoile le clip officiel du titre « Garçon bleu »

L’artiste française Mademoiselle K revient sur le devant de la scène. Elle vient de dévoiler ce vendredi 2 septembre le clip officiel de son nouveau titre « Garçon bleu » après « Chloroforme » au mois de juin. Il est issu de son prochain album éponyme prévu pour le 14 octobre prochain. Le site Ma Musique Communautaire vous en dit plus sur cette nouveauté musicale dans l’article suivant.

Mademoiselle K nous avait manqué. Cinq ans se sont ainsi écoulés depuis son dernier album, Sous les brûlures l’incandescence intacte, l’un des meilleurs qu’ait porté la chanson française. Dans un rock français qui a toujours eu quelques difficultés à se conjuguer au féminin, l’exigeante Katerine Gierak s’est très vite imposée. L’album éponyme n’aurait cependant pas vu le jour sans le soutient des 2009 contributeurs du site participatif Ulule.

Les productions qu’elle nous a offertes jusque-là ont souvent dépassé les standards du genre. Ambitieux, créatifs, coproduits par les Nantais Simon Quenea et Pierre Cheguillaume, ces nouveaux titres n’échappent pas à la règle. Certes Mademoiselle K se présente comme un groupe, son fidèle Peter Combard n’est jamais bien loin, mais c’est bien elle seule qui est aux commandes de chacun de ses projets. C’est elle qui décide. Comme lorsqu’après trois albums signés en maison de disque, elle fait le choix de reprendre son indépendance pour éviter la compromission.

La naissance de son propre label en 2013 :

Ainsi naît en 2013 son propre label Kravache avec un K, et avec lui deux albums dont le roboratif Hungry Dirty Baby écrit dans la langue de Shakespeare. Il contient ainsi plusieurs pépites dont « R U Swimming » ?  Choisi par Antony Cordier pour illustrer son film Gaspard va au mariage. Savoir trancher n’interdit pas de se questionner. Le doute est même une seconde nature chez Katerine Gierak. Peu importe les centaines de milliers de disques vendus, Mademoiselle K s’interroge. Une nomination aux Victoires de la musique, des duos avec Zazie et Jacques Higelin n’y change rien.

Alors quand la quarantaine frappe à la porte, elle se demande ainsi si le temps n’est pas venu de passer à autre chose. C’est vrai, après tout, avec les années, les chanteuses deviennent une espèce en voie de disparition pourquoi y échapperait-elle ? « Est-ce que c’est la fin ? Est-ce que je suis finie ? » entonne-t-elle sur « Chloroforme » en ouverture de son nouvel opus. Les fulgurances de ce nouveau disque apportent ainsi très vite la réponse : non. L’adage veut que l’on se découvre quand on se mesure à l’obstacle, Mademoiselle K ne fait pas exception.

l'artiste Mademoiselle K mange plusieurs glaces bleues en même temps

 

Voici ce que Mademoiselle K dit sur son titre :

« Ça a commencé par un vœu. J’ai demandé une chanson que je voudrais chanter tous les jours de ma vie. Elle m’a d’abord surprise ça n’était pas mon style. Il y a un mystère. On ne sait pas distinctement de qui il est question, qui est ce garçon bleu, s’il existe. Mais il y a présence, un esprit qui met bien. Une vibration agréable, essentielle, simple. Une aspiration à la joie du garçon bleu que je finis par m’approprier. Je l’ai écrite en regardant la mer, avec des chœurs venus d’un autre temps, une guitare chorusée légèrement tordue par la brise de mer. Puis Birdman a posé sa batterie, et la chanson avait pleinement trouvé son souffle. Et toujours ce petit air frais jusqu’à mon visage qui soufflait »

Voici le clip officiel « Garçon bleu » de l’artiste Mademoiselle K :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.