Les musiques communautaires véhiculent un certain nombre de représentations identitaires. Ils offrent ainsi des identités que le public peut s’approprier lorsqu’il s’y retrouve. Les figures incarnées par la musique communautaire valident des codes, et définissent des signes distinctifs. Cela peut être également le cas dans la musique rap et la musique reggae. En effet, on parle ici de transmission de l’identité collective et d’appartenance à un groupe, et donc à une communauté.

Une musique communautaire venue de loin : le reggae

La musique reggae est à l’origine issue de la culture rasta, qui évoquait une identité religieuse liée au roi d’Éthiopie. C’est le descendant du roi Salomon, lui-même dignitaire de l’une des 12 tribus d’Israël auxquelles les rastas se rattachent. Le reggae a longtemps été, et est toujours d’ailleurs incarné par le chanteur Bob Marley.

La diffusion de masse des médias a fait connaître la culture rasta, dont est issu Bob Marley, à l’échelle mondiale. De là se sont créées des communautés dites de musique, avec tout ce qui les accompagne : style vestimentaire, mode de vie, philosophie commune, etc. Et pourtant, la culture rasta était bien loin de pouvoir étendre sa communauté au monde entier, et surtout à des personnes n’ayant à l’origine, rien à voir avec la culture rastafari. Devenue une communauté de masse, la musique reggae n’est plus seulement représentée par les membres fondateurs, mais par de nouveaux membres et de nouvelles communautés se l’ont appropriée.

Le rap : une communauté d’identité autour d’une même cause

Quant au rap, qui est d’aujourd’hui une musique grand public, un grand courant musical aux multiples couleurs, il s’est, lui aussi, inspiré des messages de la communauté fondatrice du genre : les noirs américains. Culture du ghetto et de la vie dans les bas fonds des quartiers populaires d’Amérique, le rap s’est démocratisé. Il est arrivé en France au début avec le même type de message au public. Un message de révolte et un message social, parfois même violent envers les institutions qui nous gouvernent et à l’injustice de ceux qui ne sont pas nés « sous la même étoile ».

10 réflexions sur « Reggae et rap : musique communautaire ? »

  1. Ping : Ma Musique communautaire

  2. Ping : Ma Musique communautaire

  3. Ping : Melie Link : vivre et donner de la vie à la musique | Ma Musique Communautaire

  4. Ping : Collinne Hill est un artiste promue par Akamumic | Ma Musique Communautaire

  5. Ping : Christophe Maé en concert à la Madine et j'y étais pour vous

  6. Ping : Nathalie Beaton vous présente le clip « Tous les deux »

  7. Ping : Dem Charles enlève le masque dans le clip « One for U »

  8. Ping : Naâman et sa joie de vivre dans son clip « Simplicity »

  9. Ping : Marie-Gold : la révélation hip-hop Montréalaise sort son album Règle d'Or

  10. Ping : Le Daron invite à danser sous la grisaille dans son nouvel album

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.