le numérique facile partout

Le numérique : l’avenir du monde musical?

Fin Janvier 2012 a eu lieu à Cannes, comme tous les ans le festival du MIDEM. C’est en fait la réunion entres les professionnels de la Musique et les particuliers. Durant lequel a été fait le point sur la part de la musique numérique par rapport à la musique physique ainsi que de  l’économie du monde musical qui en découle.

Faisons un petit point sur la situation financière  du monde musical. Alors qu’en France, les  revenus liées à la Musique continuent à baisser comme ces dernières années, celui du numérique est plutôt en essor avec de nouveaux débouchés qu’offrent les Smartphones entre autre et qui permettent de percevoir de nouvelles perspectives de croissance à court ou moyen terme.

Le numérique dans le Monde

Le numérique retrouve peu à peu une place prédominante, en effet après 12 ans d’une crise sévère et d’une chute des ventes  importante  par an, les principales majors retrouvent la confiance et le moral.  Il n’y a qu’à voir Universal Music, la plus grosse major mondiale, qui a fait l’année dernière autant de bénéfice de par ses ventes en numérique que de celles en physiques.

Trois pays arrivent même à bien s’en sortir. Ainsi, les Etats Unies ont fait l’an dernier leurs plus grosses ventes de morceaux de musique et d’Album depuis longtemps. En Suède, grâce à son site de streaming Spotify, les revenus liés à la musique ont augmentés de 14%, ce qui ne s’est pas fait depuis 2004. Quant à la Norvège, elle a également vue son marché musical partir en hausse pour la première fois depuis 2005.

Le numérique en France

La France voit quant à elle une baisse du Chiffre d’Affaire de l’ordre de 3,9%, ce qui est comparable à celle de 2011 avec une part de vente en numérique
qui représente 25% des ventes totales. Cependant, les professionnels reprennent confiance, ils prévoient même un retour à la croissance pour l’année prochaine. C’est ce que Thierry Chassagne (patron de la Warner Music France) a prédit lors du MIDEM.

L’IFPI (Fédération internationale de l’industrie phonographique) est du même avis. D’après un de ses derniers rapports a souligné la hausse des ventes de singles de 23%, celles des Albums numériques de  71%. Concernant les abonnements à un site de téléchargement légal cela a également fort progressé, de l’ordre de 81% dans le monde.

Le numérique, les sites légaux et le piratage

Point positif, le piratage via des sites peer-to-peer (P2P) est nettement en baisse selon un récent sondage de l’IFOP commandé par l’Hadopi. Cela est très certainement dû à un choix plus vaste d’offre de téléchargement légal. Il va du simple streaming gratuit (financé par de la publicité) à des abonnements en passant par le payement à l’acte. Des sites comme Spotify, Deezer ou Itunes, spécialement dédiés à ce marché l’ont bien compris. Ils s’ouvrent à de plus en plus de pays et proposent des offres de plus en plus alléchantes. Les Magasins Culturels historiques, tel que la Fnac, Amazon, Virgin….. l’ont compris eux aussi et proposent une gamme plus importante en version numérique.

Même si le vinyle est devenu obsolète par rapport au numérique, il reste encore apprécié par les fervents collectionneurs

Le numérique, sera-t-il donc l’avenir de l’industrie musicale ? Permettra-t-il à toute cette industrie de sortir la tête de l’eau après ces nombreuses années noires ? En tout cas elle est sur la bonne voie. Et l’explosion des ventes de téléphones portables de type Smartphone va également dans le même sens. Actuellement et de plus en plus les personnes veulent avoir accès à leurs musiques favorites partout à tout moment. Le marché doit donc s’en accommoder et même s’en servir pour mieux avancer.

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] semaine, comme tous les ans (je vous renvoie à mon article de l’an dernier pour connaître ceux de 2012), a eu lieu le MIDEM à cannes, c’est le […]

  2. […] le plus pernicieux. Ces dernières années ont permis de constater une explosion des ventes en numérique, et des abonnements sur site de […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *