portrait de l'artiste suisse romande Evelinn Trouble devant une voiture jaune

Evelinn Trouble vient de sortir le clip du titre « Monstruous »

L’artiste suisse romande Evelinn Trouble vient de sortir le vendredi 30 mars 2018 le clip du titre « Monstruous ». C’est le premier extrait de son nouvel EP Hope Music. Je vous propose d’en savoir un peu plus sur l’artiste dans cet article de Ma Musique Communautaire.

Evelinn Trouble a déjà été surnommée « l’enfant bâtard de Patti Smith et de Thom Yorke ». S’il y avait du vrai, elle aurait hérité de la sensibilité et la créativité sonore de son père et de l’énergie révolutionnaire de sa mère. Les compositions d’Evelinn Trouble sont honnêtes et directes, et visent là où ça fait le plus mal. Notamment avec des textes qui semblent fusionner les thèmes personnels et politiques. Comme la chanson « WISH MMXVII », que l’artiste a écrite après un séjour à Athènes, lors d’une visite d’un camp de réfugiés pour se faire une idée de la tragédie. Ou dans « Warface », sa chanson de protestation contre l’industrie suisse d’exportation d’armes.

Née à Zurich d’une chanteuse jazz suédoise, ses talents ont mûri dans la scène underground de la ville, où elle a vécu et jouée dans des squattés. Sa voix hors du commun a également attiré Sophie Hunger qui l’a engagé spontanément en tant que choriste. Une collaboration qui fut brusquement arrêtée par le management, craignant qu’Evelinn Trouble ne prenne de la place sur le show.

Et peut-être que c’était la bonne décision de la jeter hors du groupe, car son talent capricieux est difficile à dissimuler. En effet, 10 ans, 4 albums et 3 EP plus tard c’est évident : elle a créé un univers sonore profond, plein de poésie sombre d’une beauté à couper le souffle, sans utiliser de genres ni emprunter la voie sans risques.

Evelinn Trouble : téméraire, prêt à tout sacrifier pour une nouvelle expérience.

Cet appétit pour le risque ne semble pas seulement déterminer sa musique, mais aussi sa vie. Notamment, quand on pense à un événement qui faillit la lui coûter il y a 5 ans. Un petit matin, Evelinn Trouble essaie de grimper sur un train qui entre en gare pour « enfin faire une expérience unique », dit-elle. Le saut paralyse l’ensemble du trafic ferroviaire et 10 000 volts traversent son corps. Elle finit alors à l’hôpital avec des brûlures au troisième degré. Une dure leçon pour celle qui est plutôt impatiente. En effet, les brûlures guérissent très, très lentement. L’évènement l’incite à changer de vie et elle déménage à Londres, loin de ses amis, des distractions et des excès.

pochette du titre Monstruous de Evelinn Trouble

Evelinn Trouble : un multitalent créatif avec l’envie innée d’expérimenter.

Elle dirige ses propres clips et ceux d’autres groupes. Comme dans sa musique, elle a développé un langage personnel. Dans ses vidéos, l’imagination ne connaît aucune limite. Autant dans un remake du classique « Le Magicien d’Oz » en tant que film trash ou lors d’ un voyage dans le bus de tournée finissant au-dessus des nuages dans l’éternité. Elle a joué le rôle de Salomé sanguinaire dans l’opéra du même nom. Elle écrit également de la musique pour le cinéma et le théâtre. Et elle est actuellement en tournée à travers le monde dans un morceau de Thom Luz. Elle y joue un chevalier frappé par la foudre.

Son premier album était un lo fi pop, enregistré seule à 17 ans. Mais déjà sur le prochain album, le soul-pop un peu innocent cède la place au courant fort, l’Industrial Rock lourd. Puis vint un hommage à Motown en technique analogue et un album concept et psychédélique.

Et maintenant, l’artiste nous annonce nonchalamment que son prochain EP Hope music ressort de la pop contemporaine. Comme à ses débuts, les chansons ont été créées par elle seule dont l’univers sonore est un méli-mélo de deux ans d’enregistrements dans diverses pièces de la maison, de chambres d’hôtel, greniers et caves du monde. Le mix a été réalisé à Berlin, ville où Trouble vit actuellement.

Voici le clip du titre « Monstruous » de l’artiste Evelinn Trouble :

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *