production communautaire participative

Comment soutenir la production communautaire en musique ?

La production communautaire, est une approche qui permet un financement participatif. En d’autres termes, c’est un système de financement qui fait appel à une foule en vue de faire de petits investissements, via des sites web communautaires .

Une fois cumulés, ces investissements permettent aux internautes de soutenir financièrement un projet artistique. Celui-ci aurait probablement eu de la difficulté à recevoir un financement traditionnel comme celui des banques ou des investisseurs, etc…

Comment se passe ce financement participatif dans le domaine musicale ?

Connu souvent sous le nom de « label », la plupart des sites communautaires qui offrent ce service de production communautaire participative disposent d’un site web. Souvent cette l’inscription sur ce site web du label est gratuite pour les souscripteurs comme les déposants de projets.

La direction artistique du label est chargée de choisir les artistes qui pourront bénéficier des financements participatifs. Puis, chacun des artistes sélectionnés bénéficie d’une page web personnalisée, qui propose aux internautes de découvrir son univers et ses morceaux .

Ainsi, les internautes sont invités à miser sur l’artiste de leur choix. L’internaute est donc libre de soutenir un ou plusieurs artistes. Sur la page de chaque artiste, il y a un module qui invite le futur internaute producteur à choisir le nombre de parts qu’il souhaite acheter.

A combien s’élève la mise de chaque internaute ?

Le plus souvent, la mise minimale est d’une part (10 euros). Le maximum est quant à lui de 100 parts (1000 euros). Au départ, le seuil de production était de 70.000 euros. Mais plus tard, il a été porté à 100.000 euros dont 50.000 euros réservés à la production de l’album et 40.000 euros consacrés à la promotion de l’artiste.

Ainsi, dès que ce seuil est atteint les mises sont bloquées. Mais,tant que l’artiste n’a pas réuni les 100.000 euros nécessaires, l’internaute producteur a le droit de retirer sa mise ou la transférer à un autre artiste. Finalement, les sommes récoltées sont placées sur des comptes bloqués qui ne peuvent servir qu’au financement des artistes.

Que gagnent les labels ?

Les labels se rémunèrent en général en prélevant une commission sur les opérations réussies et en facturant de petits frais monétiques aux contributeurs du projet .

Que gagnent les internautes en finançant les projets ?

Les internautes producteurs bénéficient d’un contact privilégié avec les artistes qu’ils ont soutenus. Par exemple, ils peuvent avoir accès aux différentes étapes de l’enregistrement et de fabrication de l’album.

A titre d’illustration, tout au long du processus de production et de promotion de l’album, ils peuvent donner leur avis sur la version d’un morceau à intégrer dans l’album, la pochette de l’album, le single à présenter en radio ou encore le scénario du clip.

En plus de cela, en échange de sa participation, l’internaute qui a financé le projet reçoit, des contreparties personnalisées . Pour un projet musical, cela pourrait se traduire par un titre en téléchargement gratuit jusqu’à un concert privé en appartement, etc…. Il n’y a pas vraiment de limite à l’imagination du porteur de projet. Ce qui est important, c’est que ce troc ait une quelconque valeur émotionnelle.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.