La chanteuse Yona Pax. Photo issu du site yonapax.fr

Yona Pax prend une dimension internationale

Cela fait un moment que je ne vous avais pas parlé de Yona Pax (juin 2012 en fait), cette Graulhetoise que je vous avais présentée dans cet article : https://ma-musique-communautaire.com/yona-pax-une-artiste-a-part/, depuis cette artiste prend une dimension internationale, sans vraimentavoir trouvé une écoute en France. Mis à part un soutien inconditionnel du journal La Dépêche et quelques passages radio, pas beaucoup de médias s’intéressent à l’univers de Yona Pax.

Ce n’est pas faute d’essayer. Après s’être entouré de l’arrangeur de renom Roger Loubet (auteur, compositeur, arrangeur de Mike Brant, Michel Sardou, Johnny Halliday, Serge Lama, Charles Aznavour, Nina Hagen, Shirley Bassey…) et pris aussi comme attaché de presse Cynthia Sardou (la fille de Michel).

La dimension internationale de Yona Pax

Après sa signature début d’année avec une production américaine, Yona Pax s’exporte. Ainsi depuis mi-janvier, outre un nouvel album « Quoi qu’on fasse » (uniquement en vente en digital), son titre « Je reviens des enfers » est proposé en téléchargement (sur une compilation) en Asie (Chine, Taïwan, Hong-Kong et Singapour). Ainsi, fin février, Yona Pax récidive. Elle entre toujours sur une compilation et en téléchargement le titre « C’est l’été » dans les mêmes pays. Ensuite avec son titre « Votez pour moi » en élargissant son auditorat avec en plus la Malaisie, Macao et le Japon.

Cette fois-ci, c’est le marché anglophone qui s’intéresse à Yona Pax. Notamment avec la diffusion de son clip « Pretre rosso » sur des chaînes de télé nationales américaines. Mais également au Canada et en Angleterre.

Pour mémoire, revoici le clip « Pretre rosso » :

Et plus récemment, « Matricule 787 15 », rendant hommage aux soldats (hommes et animaux) qui ont combattu durant la Grande Guerre :

Pour rester au courant des actualités de Yona Pax, rejoignez-la sur Facebook, sur son site officiel et procurez-vous son dernier album « Quoi qu’on fasse ».

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.