des artistes français en allemagne: liz cherhal, manon tanguy et delphine coutant

3 drôles de dames à l’assaut de l’Allemagne : Liz Cherhal, Delphine Coutant et Manon Tanguy

Voici un petit résumé de l’aventure de trois chanteuses  issues de Loire-Atlantique (mais n’oublions pas les musiciens qui les accompagnent) faisant un petit détour d’une semaine en Allemagne à l’occasion de la fête de la vieille ville de Saarbrücken : je veux parler de Delphine Coutant, Manon Tanguy et Liz Cherhal.

C’était l’occasion pour ces trois chanteuses de se produire deux fois dans cette ville sarroise. Elle se situe en frontière et de nombreux Français y passent de bons moments. Chacune s’est produite en solo le week-end : le 17 juillet pour Delphine Coutant, le 18 juillet pour Liz Cherhal et le 19 juillet pour Manon Tanguy et un concert en commun le mercredi précédent dans un bar de la ville.

Connaissant déjà Manon Tanguy pour l’avoir vu en concert dans un bar de Sarreguemines (Le Terminus) en novembre dernier et n’étant que disponible le samedi, je n’ai vu que le concert de Liz Cherhal et ne vous parlerez que de cette artiste et de ce concert.

Qui est Liz Cherhal ?

Je ne vous dirais pas grand-chose sur cette chanteuse française de 32 ans. Sauf, qu’elle a une sœur qui également chante (Jeanne) et que j’ai également vue en concert récemment.

Liz Cherhal défend actuellement son deuxième Album en solo Les survivantes (2014) après Il est arrivé quelque chose (2011) et La libération des corps (2007) avec son groupe de l’époque Uztaglote.

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter sa page Wikipedia.

Ce que pensent les médias de Liz Cherhal

Voici un extrait d’un article paru dans Télérama le 7 février 2015 et écrit par Valérie Lehoux

Elle aurait pu se faire appeler Liz. Tout court. Elle a choisi d’assumer son nom entier, et donc la parenté avec une grande sœur, auteure de disques étincelants. On saurait d’autant moins esquiver la comparaison avec sa voix, ses intonations et son petit vibrato, qui rappellent étonnamment ceux de Jeanne. Mais le parallèle s’arrête à peu près là. La benjamine, qui n’en est pas à son coup d’essai, s’avance dans une chanson plus conventionnelle, plus artisanale et moins pop que son aînée. Moins à la mode, aussi.

portrait d'une chanteuse qui s'assume, Liz Cherhal

Le concert de Liz Cherhal

Après vous avoir parlé de concerts plus importants comme celui de Christophe Mae, Lindsey Stirling ou des concerts dans des salles plus petites : Fergessen, Asaf Avidan ou Johnny Clegg, je vous laisse en compagnie de cette jeune et talentueuse chanteuse Liz Cherhal en extérieur dans une cour intérieure.

Le public nombreux pour applaudir Liz Cherhal en concert

C’est avec beaucoup de courage que Liz Cherhal  s’est présenté sur scène ce samedi soir pour nous présenter son répertoire. Elle avait en effet un bras en plâtre (bras cassé). Même si le public présent était en grande partie français,  Liz Cherhal a fait l’effort de faire des transitions dans la langue de Goethe. Certes non sans mal (quelques erreurs de prononciation) mais on ne lui en voudra pas. L’important étant de vouloir se faire comprendre et de parler dans la langue de son auditoire.

Particularité également, elle interprète ses chansons également en langue des signes, ce qui n’est pas banal, mais si vous me suivez depuis un moment vous aurez déjà découvert une autre artiste qui utilise cela dans ces spectacles : je veux parler de Sigrid Flory et son spectacle Carthasis.

Avec son musicien, Liz Cherhal nous offre un véritable show

Même si elle n’a pas pu jouer de guitare ou parler à 100% le langage des signes, Liz Cheral a séduit son auditoire d’un soir.

Pour vous montrer quand même les talents de Liz Cherhal, je vous propose de regarder son clip « En douceur »

Pour toute information complémentaire sur cette artiste, je vous invite à aller sur son site officiel : http://www.lizcherhal.com/ ou la suivre sur les réseaux sociaux.

Mais n’oublions pas les deux autres artistes présents. Je regrette encore de ne pas avoir pu assister à leurs concerts. Je vous propose donc de découvrir un clip pour chacune :

  • « L’incendiaire » de Manon Tanguy

  • « Dehors tout refleurit » de Delphine Coutant

Si vous étiez à l’un des quatre concerts ou si vous voulez me laisser vos impressions, n’hésitez pas.

 

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] deux artistes français se sont produits sur la même scène, le Bistrot Musique. C’est une petite scène intimiste dans une cour intérieure. C’est sur cette scène que se […]

  2. […] passée, je vous avais fait découvrir pour l’occasion l’artiste Liz Cherhal lors de son concert et évoquer deux autres artistes françaises venues s’y produire : Delphine […]

  3. […] dans laquelle je vous avais déjà relaté un autre concert en juillet dernier, celui de Liz Cherhal lors de son passage à l’Altstadfest. Cette fois-ci c’est le groupe Boulevard des Airs qui est […]

  4. […] avec deux autres chanteuses Liz Cherhal et Delphine Coutant et dont l’article est encore visible ici. Mais personnellement, je la connaissais déjà un peu plus longtemps, suite à ma présence à un […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.